Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

VAL'HOR : Création officielle de la certification « Plante Bleue »

LOGO-PLANTE-BLEUEAprès avoir sensibilisé l’an passé les producteurs de l’horticulture à la mise en place d’une certification environnementale, Val’hor concrétise cette année l’engagement des professionnels dans le niveau 2 de la certification par le lancement d’une marque collective. Son nom et son logo, « Plante Bleue », ont été dévoilés mardi 15 février 2011 à l’occasion du Salon du Végétal à Angers.

Cet événement marque une étape capitale pour la filière horticole qui dispose à présent de son référentiel de certification environnementale et d’un diagnostic social. Le logo « Plante Bleue » va permettre de rendre plus visibles les productions horticoles et de pépinière respectueuses de l’environnement.

L’interprofession horticole engage le 2e niveau de sa certification

Conformément aux dispositions du Grenelle de l’Environnement, la démarche de certification horticole entre dans le cadre de certification environnementale à 3 niveaux, commune à l’ensemble de l’agriculture. Après la mise à disposition d’un outil d’autodiagnostic des pratiques de production (niveau 1), les professionnels de l’horticulture bénéficient aujourd’hui d’un référentiel technique national qui leur permet d’entrer concrètement dans la démarche de certification (niveau 2). Celle-ci devra être validée par un organisme indépendant, Ocacia, chargé d’effectuer les audits de contrôle. A ce stade, les entreprises certifiées pourront, si elles le souhaitent, s’engager dans le niveau 3 appelé à devenir Haute Valeur Environnementale (HVE).

A terme, une fois parus les textes d’application de la Loi Grenelle II, l’interprofession Val’hor demandera aux pouvoirs publics la reconnaissance de sa démarche au niveau 2 et au niveau 3. La certification obtenue, l’entreprise certifiée pourra afficher le logo « Plante Bleue ». Grâce à son identité visuelle propre, la démarche de certification « Plante Bleue » permettra aux distributeurs et consommateurs d’identifier facilement les productions issues d’entreprises certifiées.

PhilippeMoinet_Prsident_de_ValhorPour Philippe Moinet, président de Val’hor : « La certification est un véritable investissement à forte rentabilité pour l’avenir de la filière horticole et chacune de ses entreprises : Premièrement, elle est un signe de fiabilité et de garantie permettant la mise en confiance du client. En second lieu, la certification est un gage de visibilité, un élément différenciant dans le contexte hyperconcurrentiel qui est le nôtre. Enfin, elle va permettre d’instaurer un climat de confiance, dans l’entreprise, entre les employés. Largement environnementale, la certification horticole inclut en effet un volet social tenant compte du caractère fortement employeur de main-d’oeuvre de nos entreprises. »

Répondre aux attentes des consommateurs en matière d’environnement

Les préoccupations en matière d’environnement sont devenues prépondérantes pour tous les acteurs de l’économie, du producteur au consommateur. Malgré le contexte économique morose, trois Français sur quatre considèrent toujours le développement durable comme une nécessité. Ils sont cependant devenus plus méfiants vis-à-vis de la profusion de discours sur ce thème et sont demandeurs d’informations concrètes et plus lisibles, notamment sur les conditions de fabrication des produits. (Cf. les extraits de l’enquête Ethicity).

Les Français et la consommation responsable

Les Français continuent d’exprimer leur volonté de changement en faveur du développement durable :
• 60 % des individus interrogés ont déclaré avoir changé leur comportement en faveur du développement durable en 2009.
• 47 % ont déclaré avoir opté pour une consommation plus éthique en remplaçant certains produits par des produits plus durables ou en privilégiant ces derniers.

On observe cependant une méfiance vis-à-vis de la profusion de discours :
• Pour 53 % des individus interrogés « il y a trop de messages publicitaires sur la consommation durable ».

Pour autant, les consommateurs ont besoin d’informations, d’arguments concrets et de « preuves » :
• 75 % des interrogés pensent que les entreprises ne donnent pas assez d’informations sur les conditions de fabrication de leurs produits.
• Pour 81 %, les conditions de fabrication sont toujours convaincantes dans une publicité.
• 74 % souhaitent une information sur l’impact environnemental des produits achetés.

[Extraits de l’enquête Ethicity – TNS Media Intelligence – Avril 2010]

Tous les acteurs sont concernés !

La démarche de certification horticole est en marche. Mais les producteurs ne sont pas les seules parties prenantes. Tous les acteurs de la filière sont concernés : distributeurs, grossistes, commerçants, fleuristes, jardineries, entrepreneurs du paysage, consommateurs… Chacun pourra s’appuyer sur la qualité de production certifiée, rendue visible par la marque « Plante Bleue » pour pouvoir argumenter auprès des clients particuliers et des acheteurs de collectivités.

Témoignages de producteurs

« Un argument de plus pour attirer les clients ». Emmanuel de Chaumont, dirigeant de Frimont Horticulture, La Réole, Gironde. – Distribution spécialisée, détaillant « La certification est une bonne chose. Elle va déjà permettre de montrer qu’il y a en France un bon niveau environnemental dans l’horticulture. Elle vient confirmer le fait que nous sommes attentifs à l’environnement depuis plusieurs années. Nous veillons aux pratiques environnementales dans mon entreprise depuis 1990 et je connais d’autres producteurs qui sont dans ce cas. Je pense que nos acheteurs, principalement les jardineries et les grossistes, seront contents de disposer de ce label, qui est un argument de plus pour attirer leurs clients. »

« Une procédure facile à comprendre ». Laurent Planquais, chef de culture aux Pépinières Bontemps, Begles, Gironde. – Collectivités, détaillant « La démarche de certification est très positive pour nous pépiniéristes pour deux raisons. Premièrement, elle permet de bien vérifier que nous avons mis en place de bonnes pratiques respectueuses de l’environnement dans l’entreprise. Deuxièmement, une fois certifiés, nous bénéficierons d’un plus sur le plan commercial : nous pourrons nous démarquer des autres. On sait aujourd’hui que la notion d’environnement est importante. C’est le cas pour nos clients collectivités : les villes sont demandeuses de garanties de bonnes pratiques de production. Aux Pépinières Bontemps, nous avons réalisé notre autodiagnostic il y a plusieurs mois. C’est une procédure facile à comprendre, il suffit de suivre les indications données sur le site Internet de Val’hor. Pour la deuxième étape, nous venons de passer l’audit de certification. C’est le même canevas, la différence c’est qu’au lieu d’être devant un fichier sur Internet, ça se passe en présence d’un auditeur »

Témoignages de distributeurs

« Distributeurs et consommateurs ont besoin d’une marque reconnue ». Patrick Lorie, Président de la Fédération Nationale des Métiers de la Jardinerie. « La certification et son label sont l’outil permettant la reconnaissance de toute la chaîne des intervenants représentant la filière horticole, depuis les producteurs jusqu’aux consommateurs, en passant par les distributeurs. Cette certification est élaborée dans la lignée du Grenelle de l’Environnement, sous validation du ministère. Elle sera donc légitime et identifiée par un label authentique. Distributeurs et consommateurs ont besoin d’une marque reconnue, identifiant et certifiant les méthodes de culture des végétaux commercialisés. « Plante Bleue » montrera que nous sommes engagés en tant que distributeurs dans une démarche volontaire et intégrale en matière de qualité environnementale. A l’avenir, je pense que la certification des fournisseurs sera une condition supplémentaire de référencement auprès des magasins et des centrales d’achat. »

« Garantir à mes clients une qualité de production respectueuse de l’environnement ». Patrick Rousseau, fleuriste, Atmosphère du jardin, Nantes. « Mon premier critère est de garantir à mes clients que les fleurs qu’ils vont acheter sont issues d’une production de proximité, qui respecte l’environnement. Le critère de l’environnement est de plus en plus important pour tous. C’est devenu un critère de choix aussi bien pour moi, quand je fais mes achats, que pour mes clients. J’ai remarqué qu’ils sont sensibles à cet aspect. J’explique déjà à mes clients comment je choisis mes produits, d’où ils viennent et comment ils sont produits. L’idée de disposer d’un label collectif est intéressante. On n’y pense pas habituellement pour les fleurs. Cela va m’aider à la vente, si en plus il est accompagné de quelques explications. »

Source : Val’hor

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le samedi, 06 janvier 2018 18:59

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A propos de Secteur-Vert :

Créé en 2010, SecteurVert.com "le site 100% Jardin & Espaces Verts" est LE 1er portail d’information multimédia qui s’adresse non seulement à l'ensemble des professionnels du jardin, du paysage et de la distribution mais aussi à tous les consommateurs ! Une offre éditoriale à 360° unique, complète et originale à la fois pour les :
Utilisateurs Professionnels,
• Distributeurs et Revendeurs,
Jardiniers Amateurs.

 

 

 

5 Sites Web Secteur-Vert !

Vous êtes un utilisateur professionnel du paysage, un distributeur spécialisé jardin-motoculture ou bien un simple particulier passionné de jardinage ?

Les Nouveaux Tweets...

SOLVERT : Anthony NADALIN, présentation TORO Groundsmaster 3200, nouvell... https://t.co/IAZxRU9JEz via @YouTube
https://t.co/HueW5JV46N https://t.co/FfrKqM5VRT
https://t.co/Z0RfnMAbav https://t.co/4npqDQeieU
https://t.co/qU2Shp8Wbh https://t.co/ojzoWIWICW
Follow Secteur Vert on Twitter
Création site internet agence web paris Formation en alternance Commerce de gros desherbant selectif gazon