Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

Dernières vidéos

ETESIA-OUTILS WOLF : Interview de Pascal WENGER, responsable de la nouvelle Agence Commerciale de Wissembourg
Motoculture

ETESIA-OUTILS WOLF : Interview de Pascal WENGER, responsable de la…

Scoop SecteurVert.com ! Pascal WENGER, Technicien Relation C…

158
ETESIA-OUTILS WOLF : Interview de Pascal WENGER, responsable de la nouvelle Agence Commerciale de Wissembourg
Motoculture

ETESIA-OUTILS WOLF : Interview de Pascal WENGER, responsable de la…

Scoop SecteurVert.com ! Pascal WENGER, Technicien Relation C…

158
OUTILS WOLF : Jean-François HOERLE, Responsable Marketing, et Léo, Technicien Atelier S.A.V. expliquent comment entretenir une Tondeuse thermique à gazon RM 46 BO à conducteur marchant
Motoculture

OUTILS WOLF : Jean-François HOERLE, Responsable Marketing, et Léo, Technicien…

Scoop SecteurVert.com ! Jean-François HOERLE, Responsable Ma…

326
ETESIA : Jean-François HOERLE, Responsable Marketing, et Léo, Technicien Atelier S.A.V. expliquent comment entretenir une Tondeuse Autoportée BAHIA 2 MKHE 3, Kawasaki FS481-2 cylindres
Motoculture

ETESIA : Jean-François HOERLE, Responsable Marketing, et Léo, Technicien Atelier…

Scoop SecteurVert.com ! Jean-François HOERLE, Responsable Ma…

321
SOLVERT : Découvrez l’Outcross™ 9060, le nouveau concept de véhicule utilitaire TORO pour l’entretien du gazon, présenté par Jérôme BAQUE- Responsable Produits Matériels Espaces Verts
Motoculture

SOLVERT : Découvrez l’Outcross™ 9060, le nouveau concept de véhicule…

Scoop Secteur-Vert.com ! Jérôme BAQUE, Responsable Produits …

307
SOLVERT : Toro lance ses nouvelles tondeuses frontales Groundsmaster® 3200 et 3300 fin 2019 en France… des machines haut de gamme productives, économiques et durables
Motoculture

SOLVERT : Toro lance ses nouvelles tondeuses frontales Groundsmaster® 3200…

Scoop Secteur-Vert.com ! Olivier PAGET, Responsable National…

397
HUSQVARNA FRANCE : Maxime LESECQ, Chef de Secteur, nous a présenté en avant-première à la Foire de Paris 2019 le nouveau Robot de Tonte 4x4 Automower® Premium 435 X AWD
Motoculture

HUSQVARNA FRANCE : Maxime LESECQ, Chef de Secteur, nous a…

Scoop SecteurVert.com ! Maxime LESECQ, Chef de Secteur, Resp…

896

STIHL : nouvelle tondeuse à batterie professionnelle RMA 765 V

Dernières Actualités Utilisateurs Pro

Découvrez le nettoyeur haute pression K2 à batterie de Kärcher !

Dernières Actualités Distributeurs

Dernières Actualités Grand Public

POLYTER® : le nouvel hydro rétenteur fertilisant organique

Edito

  • EDITO : Même en période de canicule, y compris en ce jeudi 25 juillet 2019 historique, gouverner c’est prévoir... avec le végétal !
    Ecrit par

    C’est du jamais vu ! En ce 25 juillet 2019, de nombreuses villes de France mais aussi d’Europe (en Allemagne, en Belgique, en Italie, aux Pays-Bas au Royaume-Uni, …) vont battre des records historiques absolus de température. Des températures exceptionnellement élevées pour la saison, comprises au moins entre 35 et 40°C, voire au-delà des 40°C ! Et c’est dans ce contexte que, depuis plusieurs jours déjà, le buzz des médias -sans grand intérêt journalistique- autour de cette deuxième canicule de l’été fait rage…

    Toutefois, à ce jour, 77 départements sont bel et bien en situation de restriction d’eau. La conséquence est très simple : pour les particuliers et les collectivités, cela signifie -entre autres- l’interdiction d’arroser les pelouses, les jardins potagers, les espaces verts ou des terrains de sport, et le remplissage des piscines familiales. Et en cas de non-respect de ces dispositions, le code de l’environnement prévoit des sanctions sur la base d’une contravention de 5ème classe jusqu’à 1500 Euros !

    Autrement dit, si vous habitez dans un département frappé par une interdiction préfectorale d’arroser et que vous êtes contrôlé en flagrant délit d’arrosage, il pourra vous en coûter jusqu’à 1500 Euros (sachant néanmoins que le Procureur de la République prévoit une graduation des sanctions, selon la gravité de l'infraction : simple avertissement ou amende transactionnelle, entre 200 et 1500 Euros). Des sommes jugées disproportionnées au regard de la simple culture d’un potager nourricier ou d’une remise à niveau de sa piscine individuelle !

    Face à cette situation météo hors normes, nous avons comme le sentiment que les solutions proposées par les pouvoirs publics et les politiques sont inadaptées, fatalistes et défaitistes : la restriction d’arrosage (et les conditions dans lesquelles elle peut s’appliquer), la circulation automobile alternée et… Greta Thunberg !

    C’est pourquoi, sachant que nous risquons d’être confrontés de plus en plus à de tels événements climatiques (qui peuvent aussi occasionner -et ils sont d’ores et déjà annoncés- des phénomènes orageux violents) nous considérons qu’il est urgent, voire indispensable, d’imaginer et d’apporter de nouvelles réponses…

    D’une part, au niveau national : Il faut bien entendu réduire les îlots de chaleur en développant le végétal en ville (qui se « nourrit » aussi du CO2), mais il faut aussi et surtout assurer une parfaite maîtrise de la gestion de l’eau (et de sa dépollution), ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Il y a beaucoup d’eau en France et, jusqu’à preuve du contraire, la France ce n’est pas le Sahel !

    D’autre part, au niveau international : Justement, à propos du Sahel, tous les météorologues s’accordent à dire que les fortes chaleurs enregistrées en Europe, ces derniers jours, proviennent de cette région du Globe… qui a vu augmenter considérablement ses zones désertiques au cours des dernières décennies, comme nous l’indiquait -déjà à l’époque- le regretté Jean-Christophe Victor.
    Par voie de conséquence, il devient impératif de concevoir de nouvelles solutions pour que des pays tels que le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, l’Egypte, la Mauritanie, le Sénégal, le Mali, le Burkina-Faso, le Ghana, le Togo, le Bénin, le Niger, le Nigéria, le Tchad, le Soudan et l’Ethiopie acceptent eux aussi de réduire leurs îlots de chaleur… en développant le végétal dans désert. Pour y parvenir, il faut tout simplement planter des arbres dans le Sahara et ce, pour les générations futures. Les leurs comme les nôtres.

    C’est techniquement tout à fait possible : à situation exceptionnelle, réponse exceptionnelle.

    Car même en période de canicule, gouverner c’est prévoir !

    SECTOR

    Ecrit le jeudi, 25 juillet 2019 11:55 Dans Editorial Secteur Vert soyez le premier à commenter ! Lu 1747 fois
Image
Image
Image
Image

A propos de Secteur-Vert :

Créé en 2010, SecteurVert.com "le site 100% Jardin & Espaces Verts" est LE 1er portail d’information multimédia qui s’adresse non seulement à l'ensemble des professionnels du jardin, du paysage et de la distribution mais aussi à tous les consommateurs ! Une offre éditoriale à 360° unique, complète et originale à la fois pour les :
Utilisateurs Professionnels,
• Distributeurs et Revendeurs,
Jardiniers Amateurs.

 

 

 

5 Sites Web Secteur-Vert !

Vous êtes un utilisateur professionnel du paysage, un distributeur spécialisé jardin-motoculture ou bien un simple particulier passionné de jardinage ?

Les Nouveaux Tweets...

https://t.co/8NfJIe7N3s https://t.co/KJfqJCczaS
https://t.co/e1ffNSXGZO https://t.co/N8mIxkFeBF
https://t.co/bc9M2yY3Zf https://t.co/2TtxxcrBqx
https://t.co/ddpsR0TsYS
Follow Secteur Vert on Twitter
Création site internet agence web paris Formation en alternance Commerce de gros desherbant selectif gazon