Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

VAL’HOR : Coronavirus COVID-19… Mobilisation sans équivalent de l’Interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage à l’annonce du prolongement du confinement

Mikaël Mercier, président de VAL’HOR Mikaël Mercier, président de VAL’HOR ©2020 SecteurVert.com

Suite à l’intervention aux Français du Président de la République, Emmanuel MACRON, le lundi 13 avril 2020, annonçant le prolongement du confinement afin de ralentir la propagation du virus, s’est tenu autour de Mikaël MERCIER, Président de Val’hor le mardi 14 avril 2020 un point de situation entre les présidents des fédérations, membres de l’Interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage.

A ce jour, Il en résulte pour l’ensemble de la filière horticole française une mobilisation sans équivalent pour :

D'une part, un appel commun de 9 organisations européennes* à un soutien exceptionnel et urgent au secteur européen des fleurs et des plantes pour survivre à la crise COVID-19 adressé le vendredi 10 avril à Janusz Wojciechowski, commissaire européen à l'agriculture et au développement rural. Dans cet appel les signataires souhaitent obtenir des dispositifs de soutien extraordinaires et urgents de l'Union Européenne (UE) pour aider les producteurs et tous les opérateurs du secteur de l'UE jusqu'à ce que leur activité reprenne. Un signal fort et concret de la Commission est attendu à l’issue de l’audition par la Commission Agriculture du Parlement du Commissaire Wojciechowski afin d’éviter de nouveaux effets durables et irrémédiables sur l'activité économique et l'emploi, alors que ce secteur pendant des décennies n’a reçu sans aucune intervention ou soutien de l'UE.

*UNION FLEURS (International Flower Trade Association), ENA (European nursery stock association), ARELFH (Assemblée des régions horticoles européennes), VBN (Association des marchés au cadran néerlandais), VAL’HOR (l’Interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage), ANTHOS (Royal Trade Association for Flower Bulbs), CIOPORA (Association international des obtenteurs de variétés horticoles à reproduction asexuée), FLEUROSELECT (Association internationale de producteurs et distributeurs de matériel de multiplication des plantes ornementales) et ELCA (Association européenne des entrepreneurs du paysage).

D'autre part, la mise en place d’un conseil stratégique dont la Présidence et l’animation a été confiée à Benoît GANEM, ancien président de VAL’HOR et président-directeur général du groupe Flora Nova. Le Conseil stratégique réunira un collectif de professionnels pour définir et livrer un rapport sous 3 mois aux fins de dégager les 10 thèmes prioritaires de l’action interprofessionnelle de l’après-confinement. Il s’agit pour l’interprofession et ses familles de disposer d’une feuille de route pour renforcer la filière, à commencer par la réinstallation d’une production française viable.

Pour Mikaël Mercier, président de VAL’HOR « Il est vital que ceux qui ne vivent que du végétal tout au long de l’année puissent retrouver le chemin de l’activité et soient soutenus par les pouvoirs publics pour se relever de cette crise. Avec le COVID-19, une prise de conscience collective émane concernant la production française, c’est une occasion unique pour réinstaller la nécessité de disposer d’une horticulture et d’une pépinière françaises d’avenir, car demain se fera autrement. »

A propos de Val’hor :

  • VAL’HOR est reconnue par les pouvoirs publics comme l’Interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage. Elle réunit 53 000 entreprises spécialisées, réalisant plus de 14 milliards d’euros de chiffre d’affaires et représentant 170 000 emplois. Elle rassemble les 10 organisations professionnelles représentatives des secteurs de la production (FNPHP, Felcoop, UFS, CR), de la commercialisation (FFAF, FNMJ, FGFP, Floralisa), ainsi que du paysage (UNEP, FFP).
  • L’Interprofession VAL'HOR est dotée des missions suivantes :
    - la production de ressources pour la filière par les études, la prospective et l’innovation ;
    - la mise à disposition d’outils pour le développement économique des entreprises du végétal ;
    - le développement du marché des particuliers et du marché des donneurs d’ordre par la communication collective.

Source : VAL’HOR-Interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A propos de Secteur-Vert :

Créé en 2010, SecteurVert.com "le site 100% Jardin & Espaces Verts" est LE 1er portail d’information multimédia qui s’adresse non seulement à l'ensemble des professionnels du jardin, du paysage et de la distribution mais aussi à tous les consommateurs ! Une offre éditoriale à 360° unique, complète et originale à la fois pour les :
Utilisateurs Professionnels,
• Distributeurs et Revendeurs,
Jardiniers Amateurs.

 

 

 

5 Sites Web Secteur-Vert !

Vous êtes un utilisateur professionnel du paysage, un distributeur spécialisé jardin-motoculture ou bien un simple particulier passionné de jardinage ?

Les Nouveaux Tweets...

RT @raoult_didier: Nous nous posons des questions sur l'existence de l'entreprise Surgisphere, en charge de la collecte des données du Lanc…
VAL’HOR-GNIS : « LE VÉGÉTAL C’EST LA VIE », une campagne TV inédite des professionnels du végétal et des semences p… https://t.co/beGbDLDxwE
SNHF : Colloque scientifique annuel «Santé des plantes, ressources naturelles et biologie contemporaine» le 25 sept… https://t.co/GbxyNyAmzq
https://t.co/33c4S089VB
Follow Secteur Vert on Twitter
Création site internet agence web paris Formation en alternance Commerce de gros desherbant selectif gazon