Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

John Deere Power Systems : Prêt pour les nouvelles normes d'émissions Spécial

John_Deere_moteur_JDPSDepuis 2008, John Deere Power Systems (JDPS) a dévoilé les solutions technologiques mises en oeuvre pour garantir la conformité de l'ensemble de sa gamme de moteurs Diesel industriels aux normes antipollution Phase III B/Interim Tier 4 des engins mobiles non routiers. Ces réglementations imposent une réduction d'au moins 90 % des particules (PM) et jusqu'à 50 % des oxydes d'azote (NOx) par rapport aux exigences des normes précédentes Phase III A/Tier 3.

John Deere a été le premier constructeur à exploiter à grande échelle la re-circulation des gaz d'échappement refroidis (EGR) et le turbocompresseur à géométrie variable (VGT) en applications non routières, ceci dès l'entrée en vigueur en 2005 des normes Phase III A/Tier 3. Tout au long de la période d'utilisation des moteurs conformes à ces normes, John Deere a positivement testé ces technologies grâce à un nombre significatif d'heures de fonctionnement sur des applications non routières et a établi des records de fiabilité. D'autres constructeurs, en revanche, commencent tout juste à envisager d'intégrer l'EGR et le VGT à leur offre de solutions non routières Phase III B/Interim Tier 4.

John Deere a également développé un dispositif de post-traitement associant un catalyseur d'oxydation pour moteurs Diesel (DOC) et un filtre à particules diesel (DPF) en vue de répondre aux exigences spécifiques des applications non routières. Le DOC limite les émissions de monoxyde de carbone, d'hydrocarbures et de certaines particules. Le filtre à particules diesel (DPF), placé en aval, piège et retient les particules encore présentes dans le flux d'échappement, lesquelles sont alors oxydées via un processus de régénération. En conditions normales d'utilisation, le processus de régénération n'a aucune incidence sur le fonctionnement de la machine et ne requiert pas d'intervention de la part de l'opérateur. Le dispositif de post-traitement a pour autre avantage de se substituer au silencieux dans la quasi-totalité des applications.

John Deere a également optimisé l'encombrement de ses moteurs Phase III B/Interim Tier 4 en reprenant les dimensions des modèles Phase III A/Tier 3 A équivalents. Les moteurs John Deere dotés de l'EGR refroidi et du dispositif de post-traitement ne seront pas beaucoup plus encombrants que les versions précédentes avec silencieux qu'ils sont destinés à remplacer. Des dispositifs de post-traitement intégrés ou déportés seront disponibles pour les modèles 4,5 l et 6,8 l de moins de 130 kW (174 ch) afin d'offrir encore plus de flexibilité.

Pour ses solutions de motorisation Phase III B/Interim Tier 4, John Deere a choisi de ne pas recourir à un système de réduction catalytique sélective (SCR). Ce type de système limite les émissions de NOx par injection d'une solution d'urée liquide dans le flux d'échappement. Bien qu'efficace, ce procédé implique que le véhicule ou la machine dispose d'un réservoir additionnel, d'un système d'injection dédié complexe et d'un système de diagnostics inviolable, conformément aux réglementations. Par ailleurs, dans la mesure où l'urée gèle, le réservoir et les conduites doivent être dotés de systèmes de réchauffage.

De plus, à l'heure actuelle, il est difficile de se procurer de l'urée dans bon nombre de pays, en particulier pour des applications non routières, ce qui pose des problèmes d'approvisionnement et de stockage. L'EGR refroidi, en revanche, ne requiert aucune intervention de la part de l'opérateur de la machine. Il n'a pas à se soucier du coût ni des inconvénients potentiels d'un deuxième fluide, ni à suivre de formation spécifique sur la technologie SCR.

La solution SCR constituera peut-être une technologie à considérer dans le futur lorsque des progrès auront été faits pour adapter son utilisation aux applications non routières. En attendant, pour les niveaux Phase III B/Interim Tier 4, l'EGR refroidi et les dispositifs de post-traitement constituent une solution économiquement optimale pour les OEM et les utilisateurs finaux.

Tous les moteurs Diesel John Deere Phase III B/Interim Tier 4 exploitent des technologies simples et éprouvées leur permettant de se conformer aux normes d’émissions les plus strictes sans compromis sur la consommation de carburant, les performances, la fiabilité ou le confort d’utilisation. Les spécialistes du vaste réseau John Deere, qui compte plus de 4 000 points de service à travers le monde, sont formés pour offrir aux clients l’assistance nécessaire au fonctionnement optimal de leurs moteurs.

Source : John Deere France

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le samedi, 06 janvier 2018 19:06

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A propos de Secteur-Vert :

Créé en 2010, SecteurVert.com "le site 100% Jardin & Espaces Verts" est LE 1er portail d’information multimédia qui s’adresse non seulement à l'ensemble des professionnels du jardin, du paysage et de la distribution mais aussi à tous les consommateurs ! Une offre éditoriale à 360° unique, complète et originale à la fois pour les :
Utilisateurs Professionnels,
• Distributeurs et Revendeurs,
Jardiniers Amateurs.

 

 

 

5 Sites Web Secteur-Vert !

Vous êtes un utilisateur professionnel du paysage, un distributeur spécialisé jardin-motoculture ou bien un simple particulier passionné de jardinage ?

Les Nouveaux Tweets...

https://t.co/Ixwyxo2iA8 https://t.co/EGlMFpBniG
https://t.co/72DoPpbG4W https://t.co/H136WdmPHV
GNIS : François DESPREZ, Président du Groupement National Interprofessio... https://t.co/jfTTUqnCJx via @YouTube
https://t.co/M4eC6klUXy https://t.co/gVrhCq0g7H
Follow Secteur Vert on Twitter
Création site internet agence web paris Formation en alternance Commerce de gros desherbant selectif gazon