Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

VAL’HOR : Val’hor a renouvelé son soutien à l’innovation concernant les espaces verts et le paysage lors de l’Assemblée Générale de Plante & Cité le 15 mai 2014 Spécial

thumb_VALHOR-PLANTE-ET-CITE-2014Dominique DOUARD, Président de Val’hor, et Christophe BECHU, Président de Plante & Cité et nouveau maire d’Angers, ont signé les conventions définissant, sur l’année 2014, les modalités de participation de l’Interprofession au financement de quatre actions de Plante & Cité répondant à des besoins des professionnels du végétal et du paysage tant en termes de programmes d’expérimentation que d’outils. Tous les résultats des programmes et les outils financés sont accessibles sur le site de Val’hor, rubrique «Recherche & Innovation».

LES PROGRAMMES D’EXPERIMENTATION :

Action n°1 > Identification de gammes végétales adaptées à conditions limitantes en eau pour la couverture des toitures

Ce programme est soutenu par l’Interprofession depuis plusieurs années, en 2014, il sera financé à 80 % par Val’hor. Il s’agit de tester différentes gammes végétales dans plusieurs régions climatiques (Nord de la Loire, Côte méditerranéenne, Région Lyonnaise, Ile-de-France). Chaque gamme est testée sur une période de 2 ans pour évaluer son potentiel d’utilisation en situation de toitures végétalisées et en conditions limitantes en eau. Les mesures et observations portent sur le comportement du végétal en cours de développement végétatif, le suivi climatologique et le suivi de la disponibilité en eau du sol. Au total, ce sont 200 taxons qui ont été testés sur la durée totale du projet depuis 2009.

Les résultats révèlent qu’environ un tiers montre une réelle adaptation aux conditions de sécheresse et sont utilisables de manière opérationnelle ; un autre tiers montre des résultats intermédiaires et demande un suivi supplémentaire pour mieux les caractériser; le dernier tiers regroupe des taxons jugés inadaptés. Les travaux conduits en 2014 consisteront à finaliser les observations sur les dernières gammes testées et à produire des livrables de synthèse permettant d’accéder facilement aux résultats de ces 6 années d’expérimentations.

Action n°2 > Save Buxus : des solutions de biocontrôle pour lutter contre les maladies et ravageurs du buis

Ce nouveau programme sera financé à hauteur de 50 % par l’Interprofession. Ces dernières années, les plantations de buis font l’objet d’attaques de plusieurs bioagresseurs émergents, causant d’importants dégâts et leur destruction dans de nombreux sites patrimoniaux et chez les producteurs de buis. La pyrale du buis (Cydalima perspectalis) originaire d’Asie orientale ne cesse sa progression et les maladies du dépérissement du buis (Cylindrocladium buxicola, Volutella buxi) sont à l’origine de déclins massifs depuis la fin des années 2000 en France.

La combinaison de ces deux problèmes émergents est un cas unique dont les professionnels des espaces verts et producteurs peuvent témoigner de l’extraordinaire virulence, en particulier au cours de l’été passé. Les mesures de gestion actuelles sont souvent insuffisantes pour lutter durablement et le plus écologiquement possible contre ce ravageur et ces pathogènes. Toutefois, certaines solutions biologiques encore peu étudiées constituent de réelles pistes pour lutter efficacement contre ces bioagresseurs. Le programme Save Buxus coordonné par Plante & Cité et l’Astredhor, auxquels sont associés des laboratoires de l’INRA et des entreprises de biocontrôle, vise ainsi à apporter des solutions concrètes permettant de lutter efficacement contre ces bioagresseurs.

LES OUTILS :

Action n°3 > Actualisation du référentiel EcoJardin et élaboration de prescriptions techniques

Cet outil sera financé à hauteur de 70 % par Val’hor. Trois années après sa publication, le référentiel sera actualisé pour tenir compte de l’évolution des pratiques de gestion écologique des espaces verts. Le travail consistera également à proposer, pour les entreprises du paysage, un recueil de prescriptions techniques qui puissent traduire très précisément les indicateurs d’évaluation du label EcoJardin.

Ces prescriptions seront utiles à de nombreux gestionnaires qui utilisent le référentiel EcoJardin comme base de travail pour adapter les pratiques de terrain aux objectifs de gestion écologique, en particulier pour les sites labellisés, mais pas uniquement.

Action n°4 > Guide de conception écologique des espaces verts

La création de cet outil est soutenue depuis 2012 par Val’hor. En 2014, il sera financé à hauteur de 60 % par l’Interprofession. Dans le prolongement du référentiel et label de gestion écologique des espaces verts EcoJardin, le besoin d’un référentiel de « conception écologique » des espaces paysagers a été exprimé par les professionnels. En effet, nombreux sont les exemples où des conceptions non adaptées limitent voire empêchent une gestion plus écologique de l’espace.

Par ailleurs, au-delà des aspects de gestion ultérieure de l’espace, point certes essentiel, la conception écologique d’un espace doit s’appuyer sur un dialogue entre les acteurs et avec les habitants. Les différentes étapes d’un projet de conception écologique (étude de faisabilité, programmation, conception, chantier, gestion) amènent à faire des choix et à prendre en compte des critères environnementaux, paysagers et sociaux. Ce guide sera construit comme un outil de pilotage illustré pour partager des objectifs communs entre maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’œuvre.

Pour Dominique DOUARD, l’innovation est la mission la plus importante de Val’hor pour garantir l’avenir de la filière horticole. Pour cela l’Interprofession s’appuie sur le savoir-faire de Plante & Cité, le centre technique sur les espaces verts et le paysage, mais aussi sur celui de l’Astredhor, l’Institut technique qualifié de la filière qui tiendra son Assemblée Générale fin juin. Un livre blanc de l’innovation est en cours de rédaction afin d’impliquer tous les acteurs de la filière de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage. Parce qu’au-delà de la technicité, tous les métiers doivent trouver en l’innovation leur intérêt, en réponse aux besoins du marché.

A propos de Val’hor :

Depuis 1998, Val’hor est reconnue par les pouvoirs publics comme l’Interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage. Elle réunit 50 000 entreprises spécialisées, réalisant plus de 11 milliards d’euros de chiffre d’affaires et représentant 160 000 emplois. Elle rassemble les organisations professionnelles représentatives des secteurs de la production, de la distribution et du commerce horticole, ainsi que du paysage et du jardin. Val’hor a pour mission de :

Développer la consommation de produits et services par la communication et la promotion collective.
Réaliser des programmes d’expérimentation en matière d’innovation technique.
Favoriser le recrutement dans la filière par la valorisation des métiers et des savoir-faire.
Élaborer et mettre en œuvre des règles et disciplines de qualité et de certification.
Développer la connaissance du marché et de la filière par la réalisation et la diffusion d’études.
Optimiser les mécanismes du marché et la synergie entre les opérateurs.

Source : Val’hor

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le samedi, 06 janvier 2018 19:13

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A propos de Secteur-Vert :

Créé en 2010, SecteurVert.com "le site 100% Jardin & Espaces Verts" est LE 1er portail d’information multimédia qui s’adresse non seulement à l'ensemble des professionnels du jardin, du paysage et de la distribution mais aussi à tous les consommateurs ! Une offre éditoriale à 360° unique, complète et originale à la fois pour les :
Utilisateurs Professionnels,
• Distributeurs et Revendeurs,
Jardiniers Amateurs.

 

 

 

5 Sites Web Secteur-Vert !

Vous êtes un utilisateur professionnel du paysage, un distributeur spécialisé jardin-motoculture ou bien un simple particulier passionné de jardinage ?

Les Nouveaux Tweets...

ANDREAS STIHL S.A.S. : Michel GUILLOUX présente le Réciprocateur RG, Dés... https://t.co/bOVWoHtcuL via @YouTube
https://t.co/FWC3lNcjLx https://t.co/oF8fMUCzAZ
COMPO France : Valérie BRAULT présente ClairFix, le fixateur de paillage... https://t.co/36TCBVR3Hx via @YouTube
COMPO France:Valérie BRAULT, engrais gazon 100% organique Algoflash Natu... https://t.co/Efj3KfxXfb via @YouTube
Follow Secteur Vert on Twitter
Création site internet agence web paris Formation en alternance Commerce de gros desherbant selectif gazon