Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

FEDERATION FRANÇAISE DES GEIQ : « Emploi et Insertion : les entreprises ont-elles la solution ? » Découvrez le témoignage du président de la Fédération Française des GEIQ… Spécial

GEIQJeudi 23 octobre 2014, le CNCE-GEIQ se transforme en Fédération Française des GEIQ. Son président, Héric QUETTELART, a dévoilé la nouvelle identité visuelle de cette marque qu’il définit comme « l’image de marque du réseau des GEIQ ». Pour porter haut et fort les couleurs des 140 GEIQ qu’elle réunit et de leurs 5 200 entreprises adhérentes, Héric QUETTELART a aussi présenté la bannière qui symbolise les enjeux de la nouvelle Fédération : « les Geiq : la plus belle façon d’embaucher ».

Pourquoi avoir organisé le jour de la création de la Fédération Française des GEIQ une table ronde sur le thème : « les entreprises ont-elles la solution pour rapprocher emploi et insertion » ?

Héric Quettelart : Les GEIQ c’est avant tout une histoire d’entreprises. D’entreprises qui, quel que soit leur secteur d’activité, décident de se regrouper pour répondre à leurs besoins de recrutement de personnes qualifiées. D’entreprises qui font aussi le choix de s’engager dans des organisations, souples, performantes, qu’elles pilotent et gèrent elles-mêmes.

5200 entreprises font vivre aujourd’hui l’idée GEIQ. C’est aussi parce que ces entreprises considèrent que parier sur le potentiel de personnes éloignées de l’emploi est une chance pour elles, qu’il nous a paru légitime de valoriser leur implication dans les GEIQ.

Je ne sais pas si les entreprises ont la solution aux difficultés de tous ceux qui sont en recherche d’emploi, qui sont exclus de l’accès à la formation ou à la qualification. En tout cas ce dont je suis convaincu c’est qu’elles apportent des réponses innovantes, dynamiques, là où le plus souvent les politiques publiques s’avèrent insuffisantes ou inadaptées pour ceux qui peinent à s’insérer dans les dispositifs mis en place.

Le Ministre de l’Emploi vient d’annoncer qu’un Plan d’action contre le chômage de longue durée serait prochainement lancé. La Fédération Française des GEIQ se sent-elle concernée par cette nouvelle initiative ? Qu’en attendez-vous ?

Héric Quettelart : Il faut tout d’abord rappeler que l’emploi ce sont les entreprises qui le créent. Mon message est clair. Pour former à de vrais métiers, pour permettre l’accès à un emploi qualifié, pour donner de réelles perspectives d’avenir à tous les jeunes au chômage, encore plus en difficulté s’ils ont connu des parcours chaotiques, impliquons les entreprises ! Entendez ce qu’elles proposent, tirez profit de ce qu’elles innovent sur le terrain quand elles apportent la preuve que l’insertion des personnes exclues de l’emploi passe par l’entreprise, comme nous avons encore pu le mesurer lors de notre Table ronde avec les témoignages de chefs d’entreprise qui s’engagent dans les GEIQ.

Aucune solution ne doit être écartée. J’attends aussi que les pouvoirs publics reconnaissent et soutiennent les initiatives qui marchent. C’est le message de reconnaissance et d’encouragement à aller plus loin que François REBSAMEN a transmis ce matin à tous les GEIQ. Un premier signe fort a été adressé par la loi du 5 mars 2014 qui a reconnu le statut et la mission des GEIQ. Il s’agit maintenant de donner plus de moyens à ceux qui réussissent, comme le prouvent nos résultats en matière d’emploi et de qualification.

Ce n’est pas facile de mobiliser des personnes en rupture pour qu’elles reprennent goût au travail. Ce n’est pas facile d’accompagner des jeunes qui ont perdu tout repère et pour lesquels l’apprentissage d’un métier est souvent la dernière chance de s’en sortir. Ce n’est pas facile de convaincre un chef d’atelier qu’un chômeur de longue durée, parfois de très longue durée, mérite d’être soutenu. Pour y parvenir, il faut réunir des compétences, du temps, accepter que chaque personne ait son propre parcours et s’adapter à son projet de vie. C’est tout ce savoir-faire qui fait la plus-value des GEIQ. J’attends de la négociation annoncée que cette dimension de l’accompagnement soit enfin prise en compte et soutenue.

La Fédération Française des GEIQ est officiellement créée ce 23 octobre. Pourtant les GEIQ existent depuis plus de 20 ans. Pourquoi avez-vous pris cette orientation ?

Héric Quettelart : C’est le résultat de l’évolution naturelle d’un réseau qui grandit, qui se développe. De 2008 à 2013, nous avons connu 30% de croissance. Dans tous les secteurs d’activité, et pour toute forme d’entreprise. Depuis AREVA ou VINCI, jusqu’à la petite entreprise artisanale de construction ou l’association de service à la personne. Si nous avons décidé de nous constituer sous forme de fédération c’est parce que nous avons la responsabilité collective de faire vivre, de défendre et de valoriser cette forme originale de coopération d’entreprises qu’est le groupement d’employeurs. Je le disais tout à l’heure, les résultats des parcours d’insertion et de qualification parlent pour nous, année après année, malgré les difficultés économiques que connaissent les entreprises : ¾ des personnes recrutées par les GEIQ obtiennent une qualification et les 2/3 accèdent à un emploi.

Et nous avons aussi à assumer nos ambitions de contribuer efficacement au succès des politiques publiques d’emploi, de formation et d’insertion professionnelles. Les GEIQ sont des interlocuteurs naturels des acteurs du service public de l’emploi et il est important que leur Fédération noue des collaborations avec leurs représentants nationaux. De même les GEIQ sont des acteurs et des partenaires de l’Insertion par l’Activité Economique (IAE). La Fédération s’est ainsi engagée aux côtés de grands réseaux de l’IAE pour contribuer à ce que l’insertion professionnelle des chômeurs de longue durée devienne une « cause nationale » comme l’a voulu le Président Hollande.

Je crois surtout que les GEIQ ont exprimé le besoin de se rassembler, de partager une identité forte et de se retrouver derrière un même porte-drapeau à un moment où ils vont changer de dimension en se regroupant fièrement derrière leur bannière, qui illustre si bien leur mission : « les GEIQ, la plus belle façon d’embaucher ».

Source : Fédération Française des GEIQ - 5, rue d’Alsace – 75010 Paris – 01 46 07 33 33 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le samedi, 06 janvier 2018 19:13

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A propos de Secteur-Vert :

Créé en 2010, SecteurVert.com "le site 100% Jardin & Espaces Verts" est LE 1er portail d’information multimédia qui s’adresse non seulement à l'ensemble des professionnels du jardin, du paysage et de la distribution mais aussi à tous les consommateurs ! Une offre éditoriale à 360° unique, complète et originale à la fois pour les :
Utilisateurs Professionnels,
• Distributeurs et Revendeurs,
Jardiniers Amateurs.

 

 

 

5 Sites Web Secteur-Vert !

Vous êtes un utilisateur professionnel du paysage, un distributeur spécialisé jardin-motoculture ou bien un simple particulier passionné de jardinage ?

Les Nouveaux Tweets...

SOLVERT : Anthony NADALIN, présentation TORO Groundsmaster 3200, nouvell... https://t.co/IAZxRU9JEz via @YouTube
https://t.co/HueW5JV46N https://t.co/FfrKqM5VRT
https://t.co/Z0RfnMAbav https://t.co/4npqDQeieU
https://t.co/qU2Shp8Wbh https://t.co/ojzoWIWICW
Follow Secteur Vert on Twitter
Création site internet agence web paris Formation en alternance Commerce de gros desherbant selectif gazon