Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

VAL’HOR : 2ème édition du Colloque Génie Végétal, Génie Ecologique avec des exemples concrets de réalisations en matière de lutte contre l’érosion et de phytotechnologies Spécial

VAL-HOR-LOGOLe jeudi 11 décembre 2014, la filière du paysage s’est donné rendez-vous à l’occasion de la 2ème édition du Colloque Génie Végétal, Génie Ecologique organisée par Val’hor, l’interprofession de l’horticulture et du paysage, à l’initiative de l’Unep - les entreprises du paysage. Elle a réaffirmé son savoir-faire en matière de génie végétal et de génie écologique devant 110 personnes qui ont activement participé aux débats. « Laboratoire d’idées végétales », cette 2ème édition marquée par la structuration de la filière du génie écologique et du génie végétal - une des filières stratégiques de l’économie verte-  a permis la présentation de réalisations concrètes, notamment en matière de lutte contre l’érosion et de phytotechnologies.

Ainsi, comme l’a indiqué Benoît Ganem, Président de Val’hor, « la recherche scientifique, animée par le souci écologique est au service de l’entreprise ». Parce que, le rappelle-t-il « Quelle serait l’utilité de l’investigation fondamentale si elle ne servait pas aux professionnels de manière pratique ? »

« 2015 est une année clef où les questions environnementales susciteront des débats importants. Ce sera l’occasion pour les acteurs de l’Interprofession et du secteur végétal de participer à la réflexion et d’apporter leur contribution à la prise en compte de la dimension écologique et aux discussions sur le réchauffement climatique », précise encore Benoît Ganem.

1/ Le génie végétal et le génie écologique en France, une jeune filière qui se structure pour l’avenir

Préservation des sols et de la biodiversité, lutte contre l’érosion dans différents milieux (montagnard, littoral, dunaire), gestion des eaux usées, reboisement, les techniques du génie végétal et du génie écologique sont indispensables et nécessaires à des aménagements durables.

Reconnue comme étant l’une des filières stratégiques de l’économie verte, la filière du génie écologique, qui regroupe sociétés d’ingénierie, maîtres d’œuvres, entreprises de travaux, producteurs, fait l’objet d’un plan d’actions national porté par les pouvoirs publics.

Le génie végétal étant l’un des outils fondamentaux du génie écologique, les acteurs du végétal et du paysage jouent donc un rôle fondamental dans sa structuration, comme l’a affirmé Louis-Philippe Blervacque, Président de l’A-IGEco, toute récente association fédérative des acteurs de l’ingénierie et du génie écologique.

Comme l’a souligné François Cassoti, Président du Groupe Technique Métier Génie Végétal de l’Unep, « la filière du paysage est stratégique pour l’économie verte. Il convient d’œuvrer pour que la France soit pionnière en matière de génie écologique et de génie végétal».

2/ Faire appel au savoir-faire des professionnels du paysage, un atout pour la mise en œuvre des projets de génie végétal et de génie écologique

Pour Catherine Muller, Présidente de l’Unep, « cette seconde édition du colloque place le végétal au cœur du débat et montre la complémentarité existante entre génie végétal et génie écologique. » L’un ne va pas sans l’autre et il est primordial que les maîtres d’ouvrages et les commanditaires en prennent conscience dans l’élaboration de leurs cahiers des charges.

En effet, selon François Cassoti, les techniques des entreprises du végétal et du paysage manquent encore « de visibilité et d’identification auprès des maîtres d’ouvrages et des maîtres d’œuvres. Les professionnels du paysage maitrisent le matériel végétal et produisent des aménagements durables. Les travaux de génie végétal sont inclus dans le grand ensemble du génie écologique à l’aide de techniques douces en opposition aux techniques lourdes du génie civil. Mais les paysagistes ne peuvent pas avoir l’occasion de s’approprier le savoir-faire si les marchés sont composés de lots d’où le génie végétal ne peut être extrait ».

Pour aider les professionnels, démontrer leur professionnalisme et leur savoir-faire, les règles professionnelles dédiées aux travaux de génie végétal rédigées par l’Unep et l’AGéBio seront éditées début 2015.

Par ailleurs la présentation du projet « Végétal Local » et « Vraies Messicoles » par la Fédération des conservatoires botaniques nationaux, a suscité l’intérêt de l’auditoire et permis aux pépiniéristes présents d’affirmer leurs compétences et leurs démarches déjà en place qui pourraient s’inscrire aussi dans ce cadre.

3/ Une filière qui sait faire collaborer professionnels de l’écologie et du paysage à tous les échelons

C’est ce que la table ronde du colloque a permis de mettre en avant. Autour des projets, la réflexion commune en amont, les exercices de concertations, et le suivi de réalisations sont de plus en plus souvent traités de manière coordonnée. Même si beaucoup reste à faire, Yves Pilorge, Sylvain Morin (tous deux paysagistes concepteurs), Charles Dumoulin (écologue) et Jean-Marc Dekervel (entrepreneur du paysage) ont échangé des points de vue révélant une intelligence de filière et une vision d’avenir partagée pour leurs métiers.

Aujourd’hui écologie et paysage se conjuguent et ne se font plus peur. Les maîtres d’ouvrages et les pouvoirs publics sont toutefois interpellés car leur rôle est très important dans l’écriture des programmes, la mise en synergie des intervenants sur les projets et la mise en place d’un cadre réglementaire protecteur mais sans complexité excessive.

Cette position affirmée en faveur du génie végétal et du génie écologique représente un double enjeu pour la filière :

• D'une part environnemental, pour réaffirmer son rôle vis-à-vis de la préservation de l’environnement au travers d’aménagements conçus et réalisés par les professionnels du paysage et du végétal, notamment pour limiter le réchauffement climatique.

• D'autre part économique, pour s’imposer comme les acteurs incontournables de l’économie verte, en particulier dans les marches de la commande publique.

A travers ce colloque, la grande famille du paysage représentée par Val’hor réaffirme, une nouvelle fois, son savoir-faire et ses compétences au service d’aménagements durables.

Bon à savoir :

Le Colloque « Génie végétal et génie écologique : le savoir-faire des experts du végétal et du paysage » est organisé par Val’hor, l’interprofession de l’horticulture et du paysage, à l’initiative de l’Unep, Union nationale des entrepreneurs du paysage et en partenariat avec l’AGéBio, Association française de génie biologique pour le contrôle de l’érosion des sols. …

Depuis 1998, Val’hor est reconnue par les pouvoirs publics comme l’Interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage. Elle rassemble les organisations professionnelles représentatives des secteurs de la production, de la distribution et du commerce horticole, ainsi que du paysage et du jardin.

Val’hor conduit également en France la démarche européenne et citoyenne Cité Verte, qui vise à faire la cité un espace de mieux-vivre où le végétal, l’aménagement du paysage et la nature en ville apportent de nombreux bienfaits aux citoyens.

Au sein de Val’hor, la filière paysage est représentée par : la Fédération française du Paysage (FFP), la Fédération nationale des producteurs de l’horticulture et des pépinières (FNPHP), l'Union nationale des semenciers (UFS) et l’Union nationale des entrepreneurs du paysage (UNEP)

Source : Val’hor

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le samedi, 06 janvier 2018 19:13

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A propos de Secteur-Vert :

Créé en 2010, SecteurVert.com "le site 100% Jardin & Espaces Verts" est LE 1er portail d’information multimédia qui s’adresse non seulement à l'ensemble des professionnels du jardin, du paysage et de la distribution mais aussi à tous les consommateurs ! Une offre éditoriale à 360° unique, complète et originale à la fois pour les :
Utilisateurs Professionnels,
• Distributeurs et Revendeurs,
Jardiniers Amateurs.

 

 

 

5 Sites Web Secteur-Vert !

Vous êtes un utilisateur professionnel du paysage, un distributeur spécialisé jardin-motoculture ou bien un simple particulier passionné de jardinage ?

Les Nouveaux Tweets...

https://t.co/gPswLUY0s8 https://t.co/FKNtOeHRpN
https://t.co/CVKUHD6X89 https://t.co/UAWrkDM0M9
https://t.co/Q1hzUdYXfP https://t.co/JsMCzQ5lrg
https://t.co/a7EV2NWGgB https://t.co/6xLJBZSSv7
Follow Secteur Vert on Twitter
Création site internet agence web paris Formation en alternance Commerce de gros desherbant selectif gazon