Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

Assemblée Générale de Val’hor : 3 satisfactions, 3 objectifs, 1 ambition Spécial

VAL-HOR-LOGOMercredi 29 septembre, l’interprofession tenait son Assemblée Générale annuelle. Le Président Philippe Moinet y a souligné l’arrivée à maturité de l’action interprofessionnelle, marquée par trois grandes satisfactions et dotée de trois grands objectifs pour 2011.

Les trois grandes satisfactions de l’exercice 2009-2010

La première satisfaction mise en avant par Philippe Moinet, devant la centaine de délégués présents, c’est de constater la meilleure dépense et le résultat comptable positif de l’exercice, qui découle des mesures difficiles prises l’an passé, consistant à contenir la dépense à moins 20 % de ce qu’elle était l’année précédente.

La deuxième satisfaction, c’est d’avoir réussi à inscrire une action de filière dans le cadre du Grenelle de l’Environnement. A la demande des producteurs et en réponse aux attentes de la distribution et des consommateurs, Val’hor est parvenue à élaborer un dispositif complet de certification visant la Haute Valeur Environnementale.

Enfin, troisième grande satisfaction, c’est la montée en puissance de Cité Verte. Depuis la tenue du Forum européen de Strasbourg (octobre 2009), qui a posé sur les fonds baptismaux l’initiative française devant les partenaires européens, les actions de Val’hor en faveur de la Cité Verte ne cessent de prendre de l’ampleur, qu’il s’agisse du concours Les Victoires du Paysage ou des travaux du cercle de réflexion Cité Verte où la participation d’éminences grises aux côtés de professionnels motivés est source d’enrichissement et de perspectives pour la filière. « Je suis fier que Val’hor en ait eu l’initiative, s’en soit saisie et en assure depuis le début la maîtrise d’ouvrage avec constance et efficacité », s’est félicité le Président de Val’hor.

Les trois grands objectifs de l’année 2010-2011

Le premier, c’est d’améliorer encore la performance du recouvrement de la contribution interprofessionnelle et de généraliser le dépôt de requête en injonction de payer auprès des Tribunaux pour faire appliquer la loi. La justice a en effet systématiquement et sans réserve donné raison à Val’hor et condamné les ressortissants récalcitrants à payer à Val’hor, conformément aux dispositions prévues par l’accord interprofessionnel en cas de refus de paiement, dix fois le montant de la contribution maximale, soit 1 794 Euros ttc, auxquels s’ajoutent l’intérêt légal à compter de la mise en demeure ainsi que les frais de justice. Forte de ses succès et sûre de son droit, Val’hor ne transigera donc pas avec le principe d’équité qui doit présider à la contribution de tous, sans exception.

Le deuxième objectif que Philippe Moinet assigne à Val’hor, c’est celui du repositionnement de la politique interprofessionnelle de promotion collective des produits et des services. « Je souhaite que nous puissions asseoir nos stratégies de communication en renforçant la définition des cibles et en précisant nos objectifs à l’endroit de ces cibles », a-t-il précisé. Pour ce faire, Val’hor s’appuiera sur les résultats d’une vaste étude consommateurs menée avec FranceAgriMer, ainsi que sur les travaux de réflexion du Cercle Cité Verte. Objectif : élaborer une nouvelle stratégie de promotion et disposer du matériau nécessaire pour renouveler l’argumentaire en faveur du végétal et du paysage auprès des particuliers comme des donneurs d’ordre.

Enfin, le troisième objectif consiste à répondre à l’attente des professionnels de la filière au regard des dispositions contenues dans la loi de modernisation de l’agriculture qui a renforcé le rôle et les missions des interprofessions.

Trois satisfactions et trois objectifs au service d’une seule ambition : assurer le succès, dans la durée, de l’action interprofessionnelle au service du développement des marchés de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage. Car Philippe Moinet en est convaincu : l’arrivée à maturité de l’action interprofessionnelle va permettre aux professionnels de la filière d’en récolter les fruits.

Source : Val’hor

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le samedi, 06 janvier 2018 18:59

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A propos de Secteur-Vert :

Créé en 2010, SecteurVert.com "le site 100% Jardin & Espaces Verts" est LE 1er portail d’information multimédia qui s’adresse non seulement à l'ensemble des professionnels du jardin, du paysage et de la distribution mais aussi à tous les consommateurs ! Une offre éditoriale à 360° unique, complète et originale à la fois pour les :
Utilisateurs Professionnels,
• Distributeurs et Revendeurs,
Jardiniers Amateurs.

 

 

 

5 Sites Web Secteur-Vert !

Vous êtes un utilisateur professionnel du paysage, un distributeur spécialisé jardin-motoculture ou bien un simple particulier passionné de jardinage ?

Les Nouveaux Tweets...

https://t.co/Ixwyxo2iA8 https://t.co/EGlMFpBniG
https://t.co/72DoPpbG4W https://t.co/H136WdmPHV
GNIS : François DESPREZ, Président du Groupement National Interprofessio... https://t.co/jfTTUqnCJx via @YouTube
https://t.co/M4eC6klUXy https://t.co/gVrhCq0g7H
Follow Secteur Vert on Twitter
Création site internet agence web paris Formation en alternance Commerce de gros desherbant selectif gazon