Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

CHD GROUP-CENTAURE-DUARIB-HAEMMERLIN : Découvrez le programme environnemental H GREEN présenté par Christophe Vinsonneau, Président de CDH Group

thumb_CDH_GROUP_CHRISTOPHE_VINSONNEAU_VISUEL_2015Alors que la France accueille et préside la 21ème conférence des Nations Unies sur le changement climatique du 30 novembre au 11 décembre 2015, et prévoit notamment une réduction de 40 % des émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030, l’industrie française se mobilise. Haemmerlin, 1er fabricant européen de brouettes, lance H GREEN, un programme environnemental qui s’organise autour de deux axes : d’une part, la réduction des émissions de gaz à effet de serre grâce à l’amélioration de l’efficacité énergétique, le changement des process de production et le recyclage matière des produits qui permettent des économies substantielles d’énergie et, d’autre part, la conception de produits VERTS et éco-responsables avec une nouvelle génération de roues de brouettes dénuée de toute substance toxique répondant aux exigences REACH*. Un enjeu de taille quand on sait que l’entreprise commercialise plus d’un million de pièces par an dans le monde. Une démarche active de la part du fabricant alsacien, conscient des enjeux de demain, commentée par Christophe Vinsonneau, Président de CDH Group…

« C’est grâce à quelques idées simples et de bons sens que nous avons réussi à réduire nos émissions de gaz à effet de serre. En optimisant ou en changeant les process de fabrication, nous améliorons notre efficacité énergétique. Notre démarche s’appuie sur le recyclage des matières qui permet de nombreuses économies d’énergie. Comme beaucoup d’industriels, nous avons travaillé sur quatre volets : le gaz, l’eau, l’air et les déchets. Ces quatre leviers de réduction de l’émission des gaz à effet de serre sont classiques mais néanmoins fondamentaux et sont la base de notre programme baptisé H Green » explique Christophe Vinsonneau, Président de CDH Group.

Les gaz

Après un examen détaillé de la consommation en gaz industriels et des procédés de fabrication, diverses interventions ont été programmées sur nos différents réseaux. Ces travaux ont conduit aux économies suivantes : Notre consommation d’argon et de CO² (gaz de soudage) a été réduite de 70 % à ce jour.

Ces gaz sont inertes et n’ont aucun caractère nocif mais leur production est énergivore. Il était donc important de les réduire. Notre production est très gourmande en air comprimé. Après un diagnostic cofinancé par l’Ademe, nous poursuivons actuellement une campagne visant à réduire la consommation électrique nécessaire à la production d’air comprimé. Cette consommation est passée de 850 KWh en 2006 à moins de 350 KWh en 2014.

En ce qui concerne le gaz de ville, l’optimisation du process de mise en peinture nous a conduits à une consommation de 1500 Mw/h en 2014 au lieu de 4500 Mw/h en 2006. Un simple rideau d’air pour éviter les entrées d’air froid au niveau de la porte et la mise en place de destratificateurs, pour ramener l’air chaud sous plafond au niveau des opérateurs, nous ont permis de réduire considérablement les consommations de gaz de ville dédiées au chauffage, tout en conservant un confort de travail dans les ateliers.

L’eau

Dans un objectif de maîtrise des ressources en eau potable, nous avons fortement réduit nos consommations en utilisant notamment les leviers suivants : Modification de notre process de traitement de surface, de manière à supprimer tout rejet d’effluents industriels vers le réseau communal d’assainissement.

Les eaux de rinçage sont directement réinjectées dans les bains, en compensation des évaporations. Les différents réseaux de refroidissement industriel ont été mis en circuit fermé afin de réduire la présence d’eau claire parasite dans nos rejets, améliorant ainsi le fonctionnement de la station d’épuration biologique communale.

Les solutions retenues sont des refroidisseurs présentant des circuits totalement fermés, supprimant ainsi tout risque d’apparition d’une contamination de type légionellose. Suite à ces modifications, notre consommation en eau est passée de 21 830 m3 pour l’année 2002 à 3 043 m3 en 2009, puis à 1749 m3 en 2014.

Nous sommes sensibles à la baisse de consommation mais aussi à la qualité de l’eau. Nous faisons réaliser, par un organisme agréé, la surveillance de la qualité des eaux souterraines portant sur les paramètres pH, conductivité, HCT, COHV, BTEX sur notre réseau de surveillance piézométrique.

En prenant pour référence la limite de qualité pour l’eau destinée à la consommation humaine (arrêté du 11 janvier 2007 relatif aux limites de références de qualité des eaux brutes et des eaux destinées à la consommation), aucune analyse réalisée depuis 2002 n’a révélé une valeur supérieure à ces références.

L’air

En mars 2007, nous avons éliminé la dernière cabine de peinture utilisant des produits à base de solvants, supprimant ainsi la diffusion de COV dans l’air. Nous faisons contrôler annuellement, par un organisme agréé, nos rejets alcalins et acides dans l’atmosphère, au niveau des tunnels de traitement de surface. Les concentrations et débits relevés lors de ces analyses sont toujours inférieurs aux valeurs limites d’émission définies par la réglementation.

Les déchets

L’ensemble des déchets résultant de l’exploitation de nos installations est éliminé, conformément à la réglementation, dans des conditions optimales de respect de l’environnement, d’efficacité, d’élimination des polluants et de traçabilité. Dès 2008, nous avons mis en place des actions de recyclage des déchets.

En sept ans, notre bilan est très positif : nous avons réduit de 50 % nos déchets industriels. Quelques chiffres : 350 m3 de Déchets Industriels Banals en mélange envoyés en centre de tri ; 71 tonnes de Déchets Industriels Spéciaux traitées en centre agréé.

Quelques chiffres : 350 m3 de Déchets Industriels Banals en mélange envoyés en centre de tri ; 71 tonnes de Déchets Industriels Spéciaux traitées en centre agréé.

Valorisation : 8 tonnes de papier ; 18 tonnes de carton ; 6 tonnes de films et cerclages plastiques ; 950 palettes bois ; 1 000 tonnes d’acier ; 1,5 tonne d’aluminium.

« Notre ambition de réduire les émissions de gaz à effet de serre porte ses fruits. Fort de ces améliorations, nous travaillons à la conception de produits 100 % dénués de substances toxiques. En allant au-delà des préconisations de la réglementation REACH, nous assurons aux distributeurs et aux clients finaux un niveau élevé de protection dans le domaine de la santé et de l’environnement. Nous n’en sommes qu’au début du programme H Green, et notre amélioration principale en termes de produits se situe aujourd’hui au niveau de la roue des brouettes. Choisir une roue H-Green c’est la garantie d’une roue dépourvue de substances toxiques » conclut Christophe Vinsonneau, Président de CDH Group.

A propos de la réglementation REACH

Jouets, bijoux, peintures, vêtements, tous sont composés de substances chimiques. Or, certaines peuvent être dangereuses pour la santé humaine et l’environnement. Afin d’éviter tout risque, la réglementation REACH oblige dorénavant les industriels à déclarer les substances qu’ils fabriquent ou importent, à établir quelles sont celles sans danger et à ne plus les utiliser en cas de risque non maîtrisé.17 décembre 2012 (mis à jour le 13 février 2015).

Qu’est-ce que REACH ?

REACH est un règlement européen (règlement n°1907/2006) entré en vigueur en 2007 pour sécuriser la fabrication et l’utilisation des substances chimiques dans l’industrie européenne. Il s’agit de recenser, d’évaluer et de contrôler les substances chimiques fabriquées, importées, mises sur le marché européen. D’ici 2018, plus de 30 000 substances chimiques seront connues et leurs risques potentiels établis. L’Europe disposera ainsi des moyens juridiques et techniques pour garantir à tous un haut niveau de protection contre les risques liés aux substances chimiques.

Quels sont les objectifs visés ?

Protéger la santé humaine et l’environnement face aux risques potentiels des substances chimiques. Instaurer une information complète et transparente sur la nature et les risques des substances, du fournisseur au client final. Sécuriser la manipulation des substances chimiques par les salariés dans l’entreprise en imposant le respect de normes de sécurité. Renforcer la compétitivité de l’industrie, en particulier l’industrie chimique européenne, secteur clé de l’économie en Europe.

Quelles sont les substances concernées ?

Toutes les substances chimiques, y compris les substances naturelles comme les huiles essentielles, les substances organiques, comme les solvants, et les métaux comme le plomb ou le nickel. Ces substances peuvent être à l’état brut, diluées dans des mélanges comme dans les peintures ou entrer dans la composition d’objets, par exemple les meubles, les textiles ou les ustensiles de cuisine.

Qui est concerné ?

Toutes les entreprises de l’Espace économique européen (EEE = Union européenne + Norvège + Islande + Lichtenstein) qui fabriquent, importent ou utilisent des substances chimiques dans leur activité.

Comment ça marche ?

Tous les industriels doivent dorénavant enregistrer au niveau européen les substances qu’ils fabriquent ou importent en quantité supérieure à 1 tonne/an. Après enregistrement plusieurs hypothèses sont possibles :

  • la substance est déclarée sans risque, elle peut être utilisée ; 
  • la substance présente des risques qui peuvent être maîtrisés par des précautions d’utilisation ;
  • la substance peut être utilisée sous conditions ; 
  • la substance présente certains risques : son utilisation est encadrée, voire interdite (et elle doit alors être remplacée par une substance de substitution).

Acronyme anglais REACH

Registration = EnRegistrement de toutes les substances chimiques fabriquées ou importées sur le marché européen (tonnage >1t/an) d’ici 2018.
Evaluation = Évaluation des propositions d’essais, des dossiers d’enregistrement et des substances
Authorisation = Autorisation pour les substances extrêmement préoccupantes of CHemicals = des substances CHimiques

[Source : Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie]

À propos de CDH GROUP :

  • Date de création : 1936
  • CA : 90 millions d’euros – 35 % à l’export
  • Effectif : 350 personnes dont 36 commerciaux
  • Forme juridique : SAS au capital de 9 100 000 €

CENTAURE

Échelles – Échafaudages roulants – Plates-formes de travail – Escabeaux Concepteur et fabricant d’équipements d’accès en hauteur en aluminium.Spécialiste de la transformation de l’aluminium depuis 1936, Centaure met tout en œuvre pour fournir aux particuliers et aux professionnels des produits performants : une qualité irréprochable, un soin extrême accordé aux détails et une adaptation constante aux besoins des marchés, en France comme à l’export.

DUARIB

Plates-formes individuelles roulantes – Échafaudages roulants – Échafaudages fixes – Rampes aluminium – Gamme bâtiment – Fabrications spécifiques Concepteur et fabricant de solutions de travail en hauteur. Depuis sa création en 1952, Duarib se distingue par son inventivité, son dynamisme et sa proximité avec les professionnels. En recherche constante de nouvelles innovations, Duarib apporte de vraies solutions professionnelles, pratiques et fiables, aux usagers.

HAEMMERLIN

Brouettes – Diables – Dévidoirs – Monte-matériaux – Treuils – Bacs à mortier – Goulottes – Tréteaux – Barrières – Bétonnières Concepteur et fabricant d’équipements pour les chantiers. De l’entreprise familiale fondée en Alsace en 1867 à l’industriel international d’aujourd’hui, Haemmerlin a toujours cultivé l’inventivité et l’excellence. Des qualités reconnues et appréciées par plusieurs générations de professionnels, de par le monde.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le samedi, 06 janvier 2018 18:41

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A propos de Secteur-Vert :

Créé en 2010, SecteurVert.com "le site 100% Jardin & Espaces Verts" est LE 1er portail d’information multimédia qui s’adresse non seulement à l'ensemble des professionnels du jardin, du paysage et de la distribution mais aussi à tous les consommateurs ! Une offre éditoriale à 360° unique, complète et originale à la fois pour les :
Utilisateurs Professionnels,
• Distributeurs et Revendeurs,
Jardiniers Amateurs.

 

 

 

5 Sites Web Secteur-Vert !

Vous êtes un utilisateur professionnel du paysage, un distributeur spécialisé jardin-motoculture ou bien un simple particulier passionné de jardinage ?

Les Nouveaux Tweets...

ANDREAS STIHL S.A.S. : Michel GUILLOUX présente le Réciprocateur RG, Dés... https://t.co/bOVWoHtcuL via @YouTube
https://t.co/FWC3lNcjLx https://t.co/oF8fMUCzAZ
COMPO France : Valérie BRAULT présente ClairFix, le fixateur de paillage... https://t.co/36TCBVR3Hx via @YouTube
COMPO France:Valérie BRAULT, engrais gazon 100% organique Algoflash Natu... https://t.co/Efj3KfxXfb via @YouTube
Follow Secteur Vert on Twitter
Création site internet agence web paris Formation en alternance Commerce de gros desherbant selectif gazon