Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

Baromètre Unep-Val’hor-Agrica des entreprises du paysage « 2017 » : l’activité des entreprises du paysage repart à la hausse

Baromètre Unep-Val’hor-Agrica des entreprises du paysage « 2017 » : l’activité des entreprises du paysage repart à la hausse ©2018 SecteurVert.com
©2018 SecteurVert.com

Comme nous vous l’avions annoncé en ce début de semaine dans notre interview de Michelle GASQUET, Vice-Présidente de l'UNEP, publiée sur notre site web Annuaire.SecteurVert.com, l’Union Nationale des Entreprises du Paysage (Unep) a présenté les résultats économiques de la filière pour le second semestre 2017, issus du baromètre Unep-Val’hor-Agrica. En effet, avec un chiffre d’affaires en évolution de 7,5 % au troisième et de 5,5 % au quatrième trimestres, par rapport aux mêmes périodes de 2016, la tendance haussière identifiée au premier semestre 2017 se confirme et se traduit dans une tendance annuelle fortement orientée à la hausse : + 4,5 % en 2017. Ainsi, sur un an, le marché des particuliers s’accroît de 5,5 % et reste le segment le plus dynamique de la profession. Les marchés publics et privés (hors particuliers) sont également à la hausse avec respectivement une croissance annuelle de 4 % et 3,5 % par rapport à 2016. La reprise de l’activité se traduit également au travers de l’emploi : 60 % des entreprises ont recruté au second semestre 2017 et près de 48 % des entrepreneurs du paysage envisagent de recruter de nouveaux salariés au cours des six prochains mois. Un seul bémol pourtant à cette embellie : la stabilisation des prix depuis le début de l’année, bien qu’ils restent à un niveau relativement bas par rapport à 2014.

Marchés privés : une année exceptionnelle

Le marché des particuliers confirme son dynamisme : Le chiffre d’affaires sur ce segment a enregistré 4 trimestres de croissances consécutives en 2017, avec de nouvelles hausses de + 7,5 % puis + 7 % aux 3e et 4e trimestres. La tendance sur douze mois est extrêmement positive, avec une augmentation de + 5,5 % du chiffre d’affaires.

La météo a été globalement favorable aux activités des entreprises du paysage au second semestre 2017, avec un été ponctué de pics de chaleur et rafraîchissements, un automne marqué par une période chaude et sèche, suivi d’un mois de décembre hivernal, agité et pluvieux. Un deuxième facteur d’ordre conjoncturel explique ces résultats : l’activité du secteur a bénéficié d’un climat des affaires et d’une confiance des ménages en amélioration sur la fin de l’année.

Les marchés privés hors particuliers accélèrent leur progression

Le chiffre d’affaires des marchés privés (hors particuliers) voit également sa hausse se confirmer sur la seconde moitié de 2017. En effet, l’activité enregistre une croissance exceptionnelle au 3e trimestre (+ 9,5 %) pour connaître une hausse plus nuancée au 4e trimestre (+ 3,5 %). Sur douze mois, ce segment connaît ainsi une hausse de 3,5 %.

« Ces excellents résultats, sur un marché qui représente près d’un tiers de notre activité, sont très rassurants pour nos entreprises. Cela vient récompenser le travail des professionnels du paysage, qui n’ont jamais baissé les bras face aux mauvais résultats de ces dernières années, en continuant à investir et à se former, notamment aux nouvelles expertises environnementales qui sont de plus en plus cruciales dans nos métiers. » explique Catherine Muller, Présidente de l’Unep – Les Entreprises du Paysage.

Marchés publics : les commandes reprennent enfin

Après un début d’année hésitant, les marchés publics ont véritablement repris des couleurs au 3e trimestre 2017 (+ 5 % de chiffre d’affaires) : une croissance qui s’est confirmée au 4e trimestre (+ 4,5 %). Sur un an, la commande publique affiche ainsi une hausse d’activité de 4 %. Ainsi, malgré une légère baisse du panier moyen au 4e trimestre (8 500 euros contre 8 700 au 3e trimestre), la courbe d’activité sur ce marché reste bien orientée et cela se ressent dans les taux de transformation des devis (+ 3 points au 3e trimestre et + 1 point au 4e).

« Nous nous réjouissons que la reprise de la commande publique se confirme aussi solidement. Il est en effet nécessaire que les collectivités continuent d’investir dans la végétalisation de leurs territoires en faisant appel à des professionnels qui maîtrisent les expertises environnementales indispensables à l’entretien « zéro phyto » des espaces verts. Désormais identifiés par l’OMS comme une priorité pour répondre aux problématique sanitaires et environnementales que rencontrent les villes, les espaces verts doivent continuer à faire l’objet d’investissements massifs », recommande Catherine Muller.

Un élément vient toutefois nuancer cette embellie : l’indice des prix reste à un niveau encore relativement bas. Certes il s’est stabilisé en ce début d’année, après être légèrement remonté en fin d’année dernière. Mais le niveau des prix se situe toujours en moyenne à 5 points en-dessous de ce qu’il était en 2014. Pour sauvegarder leurs marchés sur la période 2014-2016, les entreprises avaient notamment été contraintes de baisser leur prix. Il faudra toutefois encore quelques années pour qu’il retrouve un niveau plus réaliste.

Créations de jardins : une activité portée par les chiffres de la construction neuve

Après une reprise timide en début d’année, l’activité de création et aménagement de jardins frôle la barre des 10 % au 3e trimestre (+ 9,5 %) et confirme sa dynamique avec + 6,5 % au 4e trimestre 2017. Sur douze mois, la tendance sur cette activité est en progression de 5 %. L’activité d’entretien de jardins et espaces verts est également orientée à la hausse (+ 4,5 % aux 3e et 4e trimestres), avec une tendance annuelle qui s’établit à + 3,5 %.

Ces bons résultats, notamment dans l’activité de création, sont à mettre en relation avec le dynamisme du secteur du bâtiment. La forte progression de l’activité en matière de construction neuve (+ 6,2 % sur l’ensemble de l’année) a soutenu la croissance des entreprises du paysage, et ce particulièrement au cours du second semestre.

Pour 2018 les signaux restent positifs, avec une hausse de 4 % estimée pour le 1er semestre, notamment grâce à la reprise de la commande publique, et malgré des prévisions mitigées concernant les ventes de logements neufs et le nombre de mises en chantier.

En résumé : le second semestre 2017 enregistre le meilleur niveau d’activité depuis la création du baromètre en 2006 : alors que la dynamique du marché des particuliers s’intensifie, les marchés publics et privés (hors particuliers) confirment leur regain d’activité. L’activité de création tire la croissance, l’entretien suit. Une dynamique globale qui favorise l’embauche et les investissements

Investissements, embauches : les professionnels du paysage continuent à parier sur l’avenir

Au second semestre 2017, 6 entreprises du paysage sur 10 ont embauché, en phase avec les intentions d’embauches (qui s’élevaient à 56 %). Les embauches en CDI représentent plus du tiers des recrutements sur la période (36 %). Au cours des six prochains mois, les entrepreneurs du paysage sont 48 % à envisager de recruter de nouveaux salariés. Les profils les plus recherchés restent les ouvriers (45 %) et les ouvriers qualifiés (38 %), dans la spécialité « paysage ».

Les taux d’investissements ont également dépassé les prévisions au second semestre 2017 : 55 % des entreprises déclarent avoir investi alors qu’elles n’étaient que 49 % à avoir l’intention de le faire.

« Si les carnets de commande demeurent une préoccupation majeure pour les professionnels du secteur (24 % des inquiétudes exprimées), le recrutement de personnel qualifié devient également une source d’inquiétude importante (citée par 14 % des entreprises). L’Unep est déterminée à agir sur l’enjeu de la formation pour épauler les professionnels dans leurs besoins de recrutement. En 2018, nous multiplierons les actions en faveur de la qualification et de la montée en compétences des professionnels du paysage, à l’image des rapprochements école-entreprise qui consolident la formation des jeunes et renforce l’attractivité de notre beau métier, ainsi que l’édition de nouvelles règles professionnelles qui accompagnent nos adhérents dans les mutations de leurs activités » ajoute Catherine Muller.

Bon à savoir : Baromètre Unep-Val’hor-Agrica pour l’année 2017

 L’activité des entreprises du paysage s’oriente durablement à la hausse : + 4,5 % sur un an
 Le marché des particuliers est le plus dynamique sur l’année écoulée : + 7,5 % au 3e trimestre 2017, et + 7 % au 4etrimestre. La tendance sur douze mois s’établit à + 5,5 %.
 Les marchés publics sont également en forte hausse : + 4 % de chiffre d’affaires sur l’année 2017
 Les marchés privés hors particuliers connaissent un véritable rebond : après un 1er semestre en dents de scie, la tendance sur douze mois est finalement très positive : + 3,5 %.
 Toutes clientèles confondues, l’année 2017 a été portée par l’activité de création de jardins, avec une tendance annuelle de +5 % sur ce segment - et même un record à +9,5% au 3e trimestre.
● La reprise durable de l’activité globale est génératrice d’emplois dans les entreprises du paysage :
- les embauches continuent de progresser : 6 entreprises sur 10 ont embauché au 2nd semestre.
- 1 entrepreneur sur 2 envisage de recruter dans les 6 prochains mois.

À propos de l’Union Nationale des Entreprises du Paysage :

L'Unep est la première organisation professionnelle représentative des 29 100 entreprises du paysage reconnue par les pouvoirs publics. Ses missions consistent à défendre et promouvoir les intérêts de la profession, et à informer et aider ses adhérents (78 % d'entre eux ont moins de 10 salariés) dans leur vie d'entrepreneur. Son organisation en unions régionales lui permet d'entretenir des relations de proximité avec ses adhérents. Les engagements de service de l'Unep sont certifiés selon le référentiel Quali'OP depuis 2006 ; depuis 2014, l'Unep a le niveau confirmé de l'évaluation Afaq 26000 (RSE).

À propos de VAL’HOR :

Depuis 1998, VAL’HOR est reconnue par les pouvoirs publics comme l’Interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage. Elle réunit 50 000 entreprises spécialisées, réalisant plus de 11 milliards d’euros de chiffre d’affaires et représentant 160 000 emplois. Elle rassemble les organisations professionnelles représentatives des secteurs de la production, de la distribution et du commerce horticole, ainsi que du paysage et du jardin. VAL’HOR a pour mission de : Développer la consommation par le recours à des actions publicitaires et de promotion. Renouveler et renforcer l’offre par le soutien à l’innovation. Structurer les marchés par la mise en œuvre des signes de reconnaissance de la qualité, de l’origine, de l’éco-responsabilité et de la Responsabilité sociétale des entreprises. Assurer la valorisation des métiers et des savoir-faire des entreprises et de leurs collaborateurs(trices). Bien connaître et bien se connaître dans la filière. Bien se comprendre et renforcer le dialogue entre les familles, les métiers et les entreprises.

À propos du Groupe AGRICA :

Le Groupe AGRICA est l’interlocuteur privilégié des entreprises et des salariés agricoles en matière de retraite complémentaire, d’épargne, de prévoyance et de santé. Avec près de 700 000 retraités à ce jour et 1,54 million de cotisants dans plus de 175 000 entreprises, AGRICA est le groupe de référence du monde agricole. En 2016, près de 14 000 entreprises du paysage et leurs salariés bénéficiaient d'assurances prévoyance et d'une complémentaire santé.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le mardi, 24 avril 2018 14:52

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A propos de Secteur-Vert :

Créé en 2010, SecteurVert.com "le site 100% Jardin & Espaces Verts" est LE 1er portail d’information multimédia qui s’adresse non seulement à l'ensemble des professionnels du jardin, du paysage et de la distribution mais aussi à tous les consommateurs ! Une offre éditoriale à 360° unique, complète et originale à la fois pour les :
Utilisateurs Professionnels,
• Distributeurs et Revendeurs,
Jardiniers Amateurs.

 

 

 

5 Sites Web Secteur-Vert !

Vous êtes un utilisateur professionnel du paysage, un distributeur spécialisé jardin-motoculture ou bien un simple particulier passionné de jardinage ?

Les Nouveaux Tweets...

https://t.co/E0QvY1O9J2... https://t.co/anS2B65SnB
https://t.co/anS2B65SnB https://t.co/IKS3AXcDty
https://t.co/zCyTVd184E... https://t.co/32XVdNtyVz
https://t.co/32XVdNtyVz https://t.co/6xHiyfKBFd
Follow Secteur Vert on Twitter
Création site internet agence web paris Formation en alternance Commerce de gros