Taille du texte
|
Lundi 23 Octobre 2017

RESEAU BIODIVERSITE POUR LES ABEILLES : Découvrez de nouvelles initiatives pour nourrir les abeilles tandis qu’à Paris, les dernières cacophonies entre les ministères révèlent un décrochage avec la réalité du terrain

Grand Public - Présentations

thumb_LOGO-BIODIVERSITE-ABEILLESCe mois dʼavril 2016 marque le début d'une nouvelle saison apicole. Cʼest en effet le moment où les apiculteurs vérifient la sortie dʼhiver de leurs colonies, installent leurs ruchers, mettent en place les contrats de pollinisation. Cʼest aussi lʼheure des premières miellées. En ce moment, une seule question se pose : comment fournir une alimentation suffisante aux colonies ? Avril est donc le mois où le partage d'expérience entre les agriculteurs et les apiculteurs bat son plein. Toutefois, les cacophonies entre le Ministère de lʼagriculture et celui de lʼenvironnement, ainsi que les surenchères politico-médiatiques sur l'abeille, révèlent un véritable décrochage avec la réalité du terrain…

Très actif sur le terrain dans le développement de la ressource alimentaire pour les butineuses, le Réseau Biodiversité pour les Abeilles est notamment à pied dʼœuvre dans la Marne, très impliqué dans le programme Symbiose de mise en place de trames vertes. « Faisons une fleur aux abeilles », dernier projet du RBA financé par le crowdfunding, permet de faire semer actuellement des hectares de couverts apicoles par des agriculteurs volontaires de la région.

Concrètement, 15 hectares de couverts apicoles, qui ont été parrainés par 50 contributeurs via le site « Miimosa », vont être implantés en Champagne crayeuse en partenariat avec les coopératives agricoles champenoises. Ces semis viennent augmenter la diversité florale des paysages agricoles et enrichir les ressources alimentaires (polliniques, nectarifères) des abeilles et des autres pollinisateurs.

De nombreuses études ont clairement démontré que la régularité et la variété de l'approvisionnement en nectar (l'énergie) et la diversité en pollen (les protéines) constituent une des clés pour un développement harmonieux des colonies. Le Réseau Biodiversité pour les Abeilles a dʼailleurs lancé fin mars une enquête à destination des apiculteurs sur la nutrition de leurs colonies afin dʼévaluer la prise en compte de ce facteur clé pour la santé des butineuses.

Cacophonies apicoles dans les Ministères

Les cacophonies entre le Ministère de lʼagriculture et celui de lʼenvironnement révèlent un décrochage avec la réalité du terrain. Le plan de développement durable de l'apiculture porté par Stéphane Le Foll et le projet "France, terre de pollinisateurs" de Ségolène Royal ont pour conséquences de créer davantage de réglementations et de contraintes. Que de temps perdu pour les agriculteurs pour tenter de comprendre la nouvelle réglementation autour des SIE (Surfaces dʼIntérêts Ecologiques).

Ces initiatives malheureuses des ministres montrent le vide d'une orientation politique claire qui permettrait, au contraire, aux acteurs de terrain et de la biodiversité d'aller à la fois mieux et plus vite et dʼagir dans la confiance. Les surenchères politico-médiatiques sur l'abeille et les cafouillages ministériels sur le dossier des utilisations professionnelles des phytosanitaires aggravent la fracture entre apiculture et agriculture et constituent des entraves pour agir localement avec pragmatisme et réalisme. Les postures de communication ne servent pas à la promotion dʼune apiculture professionnelle.

Dans les mois à venir, le Réseau Biodiversité pour les Abeilles ne manquera pas de rappeler que l'état sanitaire du cheptel apicole reste préoccupant et qu'il faut revenir aux fondamentaux, cʼest à dire la confiance et la dialogue entre les acteurs. Lʼenjeu est dʼautant plus important quʼun grand rendez-vous sʼannonce pour la filière : le bilan de la PAC à miparcours en 2017 où il faudra faire un point sur les abeilles et poser clairement la question du retour des mesures incitatives au développement des jachères apicoles.

A propos du Réseau Biodiversité pour les Abeilles

Fondé par Philippe Lecompte, apiculteur bio professionnel à Ville en Tardenois (Champagne), le Réseau Biodiversité pour les Abeilles sʼimpose depuis sa création en 2007 comme lʼexpert de lʼalimentation des colonies. Acteur innovant et incontournable dans la déclinaison de la biodiversité en France, il coordonne le développement et la mise en place de jachères apicoles et dʼintercultures mellifères.

Véritables garde-manger pour abeilles, ces oasis de biodiversité sont réparties sur lʼensemble du territoire et contribuent de manière efficace au renouvellement du dialogue entre apiculteurs et agriculteurs grâce à un partenariat gagnant - gagnant. A ce jour, plus de 15.000 hectares consacrés à lʼalimentation des pollinisateurs et au maintien de la biodiversité sont ainsi recensés.

Source : Réseau Biodiversité pour les Abeilles



Articles similaires


Commentaires (0)Add Comment

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy

Rejoignez-nous sur...

Facebookpicto-youtubepicto-twitterpicto-pinterestpicto-inqtagrampicto-rss

JOHN DEERE Tondeuses Jardin 2017

Bannière

VIKING TONDEUSE PRO MB 756 YC

Bannière

LA 1ère offre éditoriale à 360°

SECTEUR-VERT-LOGO-CARRE-80> SecteurVert.com
> Forum.SecteurVert.com

> Annuaire.SecteurVert.com
> Annonces.SecteurVert.com
> Emploi.SecteurVert.com
 

Désormais, 5 Sites Web à votre service pour :

  • Réagir et donner votre avis,
  • Découvrir de nouveaux produits,
  • Communiquer avec des jardiniers,
  • Publier vos petites annonces gratuites,
  • Trouver des idées, des astuces, des conseils... 

PUB_ANNUAIRE_SECTEUR_VERT_300X250_GIF PUB_ANNONCES_SECTEUR_VERT_300X250_GIF PUB_FORUM_SECTEUR_VERT_300X250_GIF PUB-EMPLOI-SECTEUR-VERT-300X250

Secteur-Vert.com, le site du jardin et des espaces verts © Tous droits réservés - 2017
Agence web Peach